Il y a deux jour, Une heure de peine a attiré mon attention sur une pétition, relayée par Libération, Intitulée "L’Éducation nationale méprise-t-elle ses chercheurs ?". Cette pétition se fait l'écho de la détresse des doctorants et jeunes docteurs arrivant dans le secondaire et faisant face à une absence de reconnaissance de leur travail de recherche. Si elle repose sur un mal-être indéniable, cette pétition ne pose à mon sens pas les bonnes questions.